La reine Mab

from by Paris'Click

/
  • Digital Track
    Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €1 EUR  or more

    You own this

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Ouverture sur le côté, comme un vinyle LP
    Inclus téléchargement HD !
    ----------
    Opening like an LP
    Included : lossless download !

    Includes unlimited streaming of ASSASSINE LOGIQUE via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days

      €12.90 EUR or more 

    You own this  

     

  • Record/Vinyl + Digital Album

    Vinyl Blanc LP 33t + poster 60 cm x 30 cm
    Inclus : téléchargement HD
    ------------
    White 12" vinyl LP + poster 24" x 12"
    Included : lossless download

    Includes unlimited streaming of ASSASSINE LOGIQUE via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days

      €19.90 EUR or more 

    You own this  

     

lyrics

Seule, face à cet autre moi qui s'échappe étrangement de mon corps, je distingue une sorte d'être de fil chiffonné qui observe avec curiosité l'éclosion fragile du désir. Voici venir le néant, vide et si plein à la fois qu'il morcèle et appelle farouchement les promeneurs des rêves égarés, tandis que les monstres surgissent, ombres immortelles, venant extirper leurs cris de joie.

Certains m'ont appelée « Mab », reine tumultueuse et obscure, qui se faufile dans les pensées en susurrant des mots d'amours. Je poursuis inexorablement mon destin et disperse au gré du vent mes gouttes de vie. A flots mouvants, je pénètre, sinueuse enchanteresse, la féerique caresse nocturne, jusqu'à ce que le sol devienne mouvement, aspirant les âmes vers les profondeurs du vice ou de la chasteté.

Vois, cet homme qui dialogue désormais avec son double, sa femme, l'araignée tisseuse de chair jusqu'à ne devenir qu'une présence pétrifiée, suspendue entre les mondes : prison tout à la fois invisible et fragile. Il ne reste que cette minuscule pelote lucide et amusée qui se déroule inlassablement entre les amants, s'emmêle et se perd au milieu de leurs liens indéfectibles. Ils ne sont plus que naufragés engloutis sur le seuil d'un espace temps en diffraction stellaire, à demi-mort à demi-vivant et suintent de grosse gouttes de sang. Dans cet élan fantasmatique, je les vois, ils s'abandonnent l'un à l'autre, pendant que leur masques dénudés prient le réel de les perdre encore un moment dans les méandres du temps, et que moi, la reine Mab, j'appelle mes serviteurs. Enchainés à leur amour, ils naviguent vers les ombres, tour à tour implorant dans une invocation lyrique le diable, ils coulent leurs voix, fondent leurs mains, leurs pas, dans cette immensité trouble et sans fond. Il faut se nourrir ! se nourrir de doute, cruelle inspiration des sens en éveil et baiser pour se révolter, ont-ils dit ? Mais les fleurs meurent et la terre a soif.

Je me noie à mon tour, tragique reine désenchantée, dans le sombre manteau de nuit qui m'a vu naitre, et j'emporte avec moi les frissons enivrés des amours endormis. Flétrissure d'un instant d'éternité noyé dans l'aube tremblante : que la vie s'installe et mitraille les coeurs ! Il est là le monde qui s'affole déjà à fuir dans sa course effrénée ces invisibles instants, tandis que les étoiles tombent une à une, perdues dans ce ciel sans lune, espoir, tumulte, ivresse, passion, les yeux inondés de larmes, paresse nocturne, en lévitation dans l'immobile trisomie des sens. Et le chemin se trace, à pas de fous, clown triste, rieuse sauvage.

Call me back my love ! come on please... come on...

Où suis-je, moi, la reine Mab ? Suis-je encore la lucide alliée des sensations étranges et des murmures emmurés ? Il ne me reste que la résonance amère de ce rire jaune, mitraillé, cadenassé dans l'interface de ma folie, aveugle et suffocante, attendant patiemment que celui là vienne. Vois cette solitude irréelle, cachée, celle du meurtrier tapie comme une panthère miroir d'elle-même. Crocs acérés et dégoulinants de bave, prête à tuer. Carnage d'amour, des lambeaux de peau et cette odeur imprégnée qui flotte encore dans l'air; cruel tumulte.

Commence le long chemin vers une chatière sans issue. Je ne peux plus lutter, je disparais avec eux, ma reine, mon roi, et me fond peu à peu dans les méandres de mon propre corps si loin et si proche à la fois, si amer et si douce, enchanteresse succube, amoureuse de l'amour, sans toi, il n'y a rien.

credits

from ASSASSINE LOGIQUE, released October 5, 2017
Paroles : Ophélia Grimm
Musique : Jérémy Lecoq
Mixage : Steve Prestage

license

all rights reserved

tags

about

Paris'Click Paris, France

Paris’Click est un groupe français formé en 2011 qui mêle la sonorité de la harpe à l’énergie du rock. Il revient cet automne avec Assassine Logique, un concept-album ambitieux qui démonte en 13 titres l’effroyable mécanique d’une société uniformisée, miroir d’un monde sans rêves. Musicalement, une expérience à vivre, un groupe à découvrir. ... more

contact / help

Contact Paris'Click

Streaming and
Download help